Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2010 1 07 /06 /juin /2010 02:54

 

Avant de commencer mon article, j'aimerais vous faire partager un court reportage sur les caractéristiques tout à fait particulières de Pandora.

Si on "plonge" complètement  -ce qui est mon cas-, ces informations sont très intéressantes. Cette vidéo s'adresse aux fans et aux fans seulement...

 

 

     

  

Ici, si mes souvenirs sont justes, Jake est fin prêt pour avoir un Ikran. Une magnifique ascension sur les montagnes suspendues l'attend afin de rejoindre le refuge des Ikrans, très, très haut perché...   

 


 

 

logo feria

 

Dixit la presse :  

"Pluie, température froide, vents soutenus : les 30 000 cyclistes qui participaient dimanche au Tour de l’île de Montréal ont malheureusement goûté à la journée la plus maussade depuis le début du printemps"...    

Et oui, je confirme !! Dimanche 6 juin, ce fût une grande première pour moi : j'ai participé à la Féria du Vélo de Montréal : le tour de Montréal sur 50 kms.    

"Des sourires

Malgré un mercure d’à peine dix degrés Celsius, des dizaines de milliers de cyclistes, souriants pour la plupart, formaient un ruban s’étendant à perte de vue à partir du parc Jeanne-Mance, qui servait de point de départ et d’arrivée.

«La température, ce n’est pas important. C’est tellement rare qu’on a les rues juste à nous que quand ça arrive, on en profite», s’exclamait Luc Gauthier, un participant en file pour prendre le départ, au moment où les gouttes redoublaient d’ardeur.

«Les gens doivent être plus prudents, parce que les freins des vélos sont plus glissants. Mais en général, le parcours n’est pas plus long à terminer. Les gens vont prendre en moyenne trois heures pour le faire», explique Joëlle Sévigny"...    

Ce matin, je devais vraiment me donner des coups de pieds au derrière pour m'habiller, préparer mon sac pour la journée et enfiler mon dossard par-dessus tee-shirt, polaire et k-way : il faisait 10 minuscules degrés et la pluie n'a pas cessé une seule seconde !  

Le départ était donné à 9h15 sur la rue Parc : les adeptes étaient nombreux, jeunes, moins jeunes, aînés, enfants... chacun avec son équipement.  

   

4

   

Moi, pas du tout habituée à faire du vélo sous la pluie, j'ai naïvement emporté une paire de chaussettes et un tee-shirt de rechange dans un sac en plastique puis le tout placé dans mon sac à dos... pffff ! Dès le 1er relais, mon kit de rechange était inutilisable puisque l'eau avait tout traversé !

 

Premier relais, 10 premiers kilomètres parcourus, trempée mais le moral au beau fixe ! Un peu d'eau, une barre aux céréales et hop !

 

Deuxième relais, 27 kms parcourus, je pouvais essorer mon pantalon gorgé d'eau ainsi que mes trois couches de vêtements ! Un autre petit en-cas avalé et nous repartions.

    

 

2

 

   

Troisième et dernier relais, 36 km parcourus, là je commençais à sentir mes cuisses douloureuses et mon cardio vascillant. Le corps mouillé jusqu'aux os et les vêtements complètement imbibés, tout le monde grelottait et essayait de se réchauffer. La pluie, elle, continuait de tomber sans discontinuer... En fait, je crois que le plus dur était d'avoir froid et le corps mouillé.

 

J'ai noté la petite ville de Somerville le long de la Rivière-des-Prairies ; adorable avec ses maisons b-c-b-g et leurs jardins magnifiquements entretenus. Un vrai plaisir à regarder, même sous la pluie !

 

Comme il s'agissait du dernier relais, un orchestre guadeloupéen (ou martiniquais) était là pour mettre l'ambiance et essayer de faire danser les vélocyclistes avant qu'ils ne gèlent sur place ! 

 

   

1

    

 

Entre ce dernier relais et la ligne d'arrivée à 51 kilomètres très exactement, j'ai vraiment tiré la langue !

J'ai grimpé une petite côte... à pieds (bouuhhhh !!!) et pour la dernière manche, j'ai été terrassée par une crampe à la cuisse qui m'a clouée sur place pendant une quinzaine de minutes.

 

  

3

    

 

5

 

  

Nous sommes finalement arrivés dans le peloton de fin, mais arrivés tout de même ! Ouf !  

Ce fût une drôle d'aventure que je renouvellerai volontiers :o)

Partager cet article

Repost 0
Published by Rosanegra - dans mozukamba
commenter cet article

commentaires

Domi Sister 09/06/2010 11:07



Alors là ! ne cherche plus, je comprends pourquoi il n'a pas fait beau le jour de la féria. C'est tout simplement parce que tu t'es dépassée ! Même les cieux n'en sont pas encore revenus lol
Félicitations et encore B R A V O


Domi Sister



Ki Moun Ki La ?

  • : Mozukamba
  • Mozukamba
  • : J'ai créé ce blog lorsque je suis tombée en amour pour le Québec puis le Canada tout entier où je vivais de 2006 à 2011. Sur Mozukamba, petit fragment de moi-même, je partage mes découvertes du Canada ou d'ailleurs. J'aime voyager, la photographie, les beautés planétaires, la danse... J'apprends tous les jours du monde par mes années passées au Sénégal, à Sainte-Lucie, en Pologne, au Canada, à Nantes et maintenant Bruxelles. Bonne promenade.
  • Contact

Ou bienvini !

Détente aquatique à visionner plein écran par ici.
(pour un mode plein écran, cliquer sur la croix dans le bord droit en bas de l'écran de lecture de la vidéo)

 

 

Pour voir le coucou,

il faudra attendre l'heure juste ou la demi-heure !

Vié Posts Plin Poussiè

Pétition médicin natirel

 anh-animated-banner

 Fotolia 9310931 XS 2 mains et plante qui germe (fond noir)

 Je me suis rarement impliquée dans des causes. Ici, l'enjeu est de taille mais surtout  U  R  G  E  N  T.

Cliquez ici et s'il vous plaît, signez la pétition. La vidéo est certes, un peu longue, mais prenez le temps de l'écouter jusqu'au bout et S I G N E Z. Je suis moi-même une adepte d'aromathérapie et d'herboristerie et j'ai stoppé l'usage des médicaments de la médecine pharmaceutique. La médecine naturelle, ce ne sont pas de vulgaires légendes qui font sourire et reléguées aux rangs des bonnes vieilles recettes de grand-mère... ça fonctionne V R A I M E N T. Nous essayons tous, d'une manière ou d'une autre, d'échapper à l'hyperindustrialisation et de préserver notre pauvre planète qui va si mal, en mangeant bio, en se soignant avec des produits naturels, en cultivant ses fruits et légumes, en ayant une attitude "verte", bref, chacun à sa façon. Maintenant, toujours pour plus de profits et enrichir les mêmes bénéficiaires, l'UE essaye de nous priver du droit de se soigner naturellement, et c'est grave. Que va-t-il nous rester alors ? L'OPERATION EST TERMINEE. Merci. Clioche.

Dènié liv mwen li

 

Le Parfum

 

Untitled

 

L'ART ~1

   _______________________________________________________________________________________________________

  Dènié films mwen wè

Le Majordome

12 ans d'esclavage affiche-thor-2011-3  Rita et Chico

Pa fè yo sa enco

L'homme a peu de chance de cesser d'être un tortionnaire pour l'homme

tant qu'il continuera d'apprendre sur l'animal son métier de bourreau.

(Marguerite Yourcenar). 

Félicitations gason !

... enfin gradué après tant de péripéties....


484321 4197056764187 1615174087 n

Life = music